News  |  Home   Visite Guidée  |  Keskun Otaku ???  | Forum  I  Favoris  |  FUFB Productions   Links  |  HELP??!  |  Contact us













































Signez notre
Livre d'Or




Visiteurs ont eu l'insigne
honneur de visiter
OTAKU ASYLUM



Un p'tit mail ça fait pas de mal !

 


Titre :

Machine :

Sortie :

Editeur :

Genre :

Joueurs :

Format :

Garou

Neo Geo

1999

SNK

Baston

1 - 2

1 Cartouche 688 Megs (!!!)


Développé la même année que King of Fighters 99, Garou : Mark of the Wolves est le dernier épisode de la série des Fatal Fury, c'est triste mais croyez-moi, on finit en beauté ! Mettant en scène de tout nouveaux persos (puisque des épisodes précédents il ne reste que Terry), un tout nouveau système de jeu, des animations refaites jusqu'à l'os, une impression de fluidité parfaite et des musiques parfaitement orchestrées, tout cela fait que Garou s'imposa bien vite comme LE meilleur jeu de baston que la Neo Geo et les salles d'arcades n'aient jamais vues ou connues à l'époque, si si ! Pour moi c clair hormis un bon KOF' 99 et un Street Fighter Alpha 3, à cet âge d'or y'avais rien d'ot...! Garou - Mark of the Wolves est le dernier Fatal Fury, ZE LAST car de toute manière, on ne peut pas faire mieux.

   

Tout d'abord, Garou c'est une ambiance, kelke chose de familial (si si Fatal Fury kan même). Le jeu débute sur une intro fantastique, style old-school ,vieux film noir et blanc qui nous retrace le dernier combat entre Terry et Geese (mais Geese, on t'as déjà tué et... re-tué !) où ce dernier finit par tomber d'une centaine d'étages. Bon on va dire qu'il est mort là... La suite nous fait découvrir un Terry qui prend de l'âge (pas vieux quand même !), toujours Lone Wolf et qui recueille et entraîne le p'tit Rock, fils du défunt Geese. Ah yes trip, un p'tit élève et hop à l'entraînement comme ça plus tard, on pourra s'cogner dessus comme des frères et en tout honneur ! Youpi ! Mais c pas juste un trip, c ke tout le jeu tourne autour du renouvellent des générations, chacun d'entre eux en rappelant d'autres, parents ou élèves C trip ! La suite de cette intro nous fait découvrir des p'tits flashs du training de Rock, et différentes images bien sympas de son accomplissement en matière de cogneur mélange Lone Wolf et Nightmare Geese, ke du bon. Comme si ça suffisait pas, SNK nous pond aussi une deuxième intro en prime, plus colorée, plus dessin animé qui nous présentent les autres persos et un p'tit fight final Terry VS Rock dans la rue de South Town. Deux intros différentes pour le jeu, ca fait grave plaisir à laisser tourner ! Excellent, en plus c'est bien fait, ça bouge bien, c'est coloré. Bonne mise en bouche, allé hop Start et là on arrive alors dans LE meilleur jeu de tape au niveau de la réalisation, animation, précision et profondeur dans les possibilités que la Neo Geo n'est jamais connue, ouais ça fait beaucoup mais j'vous assure, j'le kiffe trop c' jeu !

 

 Les graphismes sont superbes, les persos apparaissent sous un jour nouveau, plus neufs, bref mieux quoi. Des anciens persos, comme je vous l'ai dit, il ne reste que Terry, toujours fidèle au poste, c'est Fatal Fury kan même sans le Lone Wolf, je sais pas ce qu'on ferait, enfin moi je serai perdu ! 12 persos sont disponibles au début du jeu et, avec un peu de chance, vous débloquerez Grant (YES !) et Kain, les derniers boss du jeu. Les persos sont dans la plus pure ambiance SNK : Kim Dong et Jae Hoon sont les deux gamins qui accompagnaient Kim Kaphwan dans les autres Fatal Fury, dorénavant plus âgés et plus vénères. Le griffon rappelle beaucoup la vieille brute de Breakers, Hokutomaru est un disciple de l'école ninjitsu Shiranui (Aaah Maï) dont il est d'ailleurs le petit frère et son maître n'est autre que Andy Bogart le frère de Terry (qui nous manque d'ailleurs cruellement dans cet épisode...). On trouve aussi Marco Rodriguez qui est lui un élève de Ryo Sakasaki de la célèbre famille de Art of Fignting, y'a toujours le style miltos genre Ralph de KOF avec Kevin Rian, Freeman serait (selon les rumeurs) le neveu de Iori Yagami  toujours de KOF et enfin Rock est le fils de Geese Howard, ze big méchant de la série, mort au moins trois fois dans la série. J'vous l'avais dit aussi mais c'était pour rajouter une couche, un bon perso ce Rock. En bref, le bordel koi mais on aime bien et dans le jeu ça apporte beaucoup à la structure de l'histoire et à l'ambiance guerrière, j'vous disais que c'était familial ! De même chacun des persos à une interaction avec un des 11 autres disponibles, maître/élève, frangins, neveux, chasseurs... Car oui, malgré la beauté des graphismes, des anims et des musiques, il ne faut jamais oublier que c'est un Fatal Fury, il y une histoire, des trips à respecter, en plus, C le meilleur de tous ! Allez-y jouez-y !!!!

   

Mais qu'est-ce que ce jeu de fous apporte alors ? De neuf ? De bien ? 688 Megs sur une cartouche ça fait beaucoup, presque un skud ! Nan, je vous rassure, les Megs Neo Geo représentent moins que sur PC, ça nous ferait à peu près du 90-100 Mo mais bon, tout ça avec que des barrettes de mémoire sur une console de 1991 c'est merveilleux !!! Alors, tout d'abord, les animations sont les plus fluides à ce jour sur Neo Geo, tout est parfaitement décomposé, du simple petit coup à la grosse balayette dans ta tête ! Ca tue. La taille de la cartouche phénoménale a permis des exploits au niveau de la réalisation. Tout est calculé à l'extrême dans le jeu et on a vraiment l'impression de mater un bon vieux manga ! Chaque perso se voit attribuer un style de combat bien spécial. Les postures sont toutes différentes et les attaques de plus en plus dévastatrices. Les combats deviennent bien plus techniques et plus Street Fighter qu'avant. Le déplacement sur plusieurs plans qui avait fait le succès de Fatal Fury a disparu. Mais en échange, de nombreuses améliorations au système de combat ont été apportées. Je m'explique : Les persos peuvent dorénavant courir vers les adversaires, faire des esquives en arrière (très rapides et très vives !), on peut narguer l'adversaire à tout moment et arrêter la nargue dès qu'on appuie sur une touche : ça c'est bien ! On voit apparaître un mode Counter très vif (au premier impact on, déclenche une attaque de contre) comme dans Street Fighter Alpha bien pratique en plus du Just Blocking au sol et en l'air, si après on s'fait taper... Fo changer de jeu ! On retrouve aussi l'adorable Guard Crush, pour péter sa défense aux gaziers qui font que se protéger, un délice !!! Les 4 touches de l'énorme Pad Neo Geo servent donc dorénavant uniquement pour le combat, 2 poings, 2 pieds, légers ou puissants. En plus de cela, 2 coups se rajoutent en appuyant simultanément sur A et B, un en position normale et un autre accroupi. On distingue aussi trois formes de sauts différentes. Un jump normal, un plus long lorsque l'on court et en dernier, un jump très court, qui ne vous fera décoller que de quelques centimètres, très pratique pour surprendre un adversaire et pour coincer ses répliques aggravées. De la possibilité à foison, c'est tout bon !!! D'autres part, les attaques ont été re-matérialisées et les effets qui les accompagnent sont les plus beaux de la Neo Geo, presque aussi beau que dans Capcom VS SNK sans que ce soit de la 3D lumineuse, impossible à faire sur ce support ! Ainsi avec l'effet qui accompagne l'attaque, on voit d'où celle-ci est partie et où elle va atterrir, en plus des effets de poussière ou des fracas parsemant le sol. C'est fantastique et ça pète dans les matchs !

  

Mais attention, les mecs en face ne se laisseront pas faire ! Les super attaques étant dévastatrices, on peut moins faire le malin en très peu de temps !!! Mais vu le calcul du jeu et les possibilités offertes, on peut toujours s'en sortir si on est assez hargneux ! Les affrontements proposés sont de toute beauté, les combats s'apparentent plus à de la danse qu'à autre chose. Les possibilités de combos sont phénoménales et le nombre de coups par perso est un des plus important dans les jeux de baston 2D. Les big big attaques sont toujours là elles aussi et provoquent lors de leur déclenchement de superbes effets lumineux, très impressionnants et qui ne font ramer en rien la machine (si des fois un peu mais pas de là à nous faire du Task Over comme dans les premiers King of Fighters). Quand on sait qu'ils ont fait du NAM 75 sur la même console c'est un peu fou ! Mais si ce n'était qu'au niveau visuel que se situait l'apothéose, ce serait bien mais bon... Ici, non. Garou forme un tout : Une anim' impeccable, des graphismes souples et colorés, fins, bref parfaits mais aussi le plus important - une superbe musique d'accompagnement. Fatal Fury est bien connue pour un style de musique bien hardos qui convient quand même parfaitement à la baston. Ici c'est toujours ça mais on sent que les mélodies ont été étudiées et le rendu est fantastique. Le stage de Rock vous fera même écouter un remix SNK de Robert Miles, style productions sur clavier Bontempi !!! (trippant en plus c'est ça le pire !!!) ou vous aurez le droit à une musique bien guerrière pour Grant, cette même musique qui attendra que l'ordi dise FIGHT! pour repartir. Les digitalisations des voix sont impeccables pour du mono et aucun effets de grésillements n'est perceptible à l'horizon. Un bon exemple des possibilités de calcul du jeu et de la console poussée ici dans ses moindres retranchements ! Vive SNK !!!

   

Mais comme je vous le disais, Garou c'est une ambiance. De la façon dont les persos sont animés, leurs nargues et divers mouvements, on les cerne très vite. Chacun d'entre eux à son style et ses mouvements qui lui sont propres. Les anims entre les rounds, de KO ou encore de nargue n'ont pas été oubliées et sont très nombreuses dans le jeu. Rajoutant beaucoup à l'univers créé autour du perso. Car dans Garou, tout va bien ensemble. Les persos comme les stages, le mariage entre les deux en est d'autant plus facile qu'il est ici extrêmement bien réalisé. Chaque perso à son stage à lui et chacun de ses stages est parfaitement animé et donne lieu à des scènes délirantes. Quand on affronte Jenet, avec son sous-marin qui vient défoncer le port avec les bateaux qui y étaient, on voit ainsi pendant les matchs les matelots pas content qui viennent hurler pour les carcasses de leurs bateaux ou encore les soldats du sous-marin qui font des plongeons du haut du submersible : Délirant ! Pire encore dans le stage de Kevin Rian, on voit un avion posté en hauteur sublimement animé en bonne 3D, la Neo Geo ne sachant pas faire de 3D pleine, ce p'tit exemple montre bien que même pour du simple détail, les programmeurs se sont acharnés à rendre les effets et les décors au plus complet. A chaque stage, son p'tit monde est créé. Ainsi lors de l'annonce du prochain combat, on voit une présentation du stage avec le concurrent en haute réso bien inséré dans le décor : Sublime et ça renforce l'allure du jeu. Les sprites en fond d'écran sont souvent très nombreux et tous animés différemment. Le temps s'écoule toujours dans le jeu, ainsi le premier round se passe dans la journée, le deuxième en soirée, le trois la nuit... Ici ce n'est plus juste les couleurs qui changent pour les différentes périodes de la journée, ainsi, le stage se vide de ses spectateurs quand il fait nuit, des éclairages viennent balayer la scène du combat, le soleil se couche avec des effets de couleurs déclinants, bref diversification à fond et c'est bon !!!

 

On sent de plus en plus de rapport avec les Street Fighter. Le mode de combat 2D, les counters, les attaques revues pour être réalisées à base de quarts de cercle, tout fait penser à Street. Tout non. Non, car Street Fighter n'a jamais atteint en 2D, même dans Capcom VS SNK 2, un tel niveau de souplesse et de fluidité au niveau de l'animation et des enchaînements, bref du combat en lui même. Si, un peu dans Street Fighter III 3rd Srike, mais l'anim' est quand même plus rêche, plus rigide, plus droite. Ici, rien ni personne ne peut rivaliser. C'est pour ça que lorsque l'on compare Rock de Capcom VS SNK 2 à celui de Garou, on se marre parce qu'il manque la moitié des anims... Même dans Mugen c'est mieux... C'est un comble ! Mais en plus d'avoir l'animation la plus ravageuse jamais vue sur un jeu 2D, Garou s'accompagne d'effets visuels surprenants pour la machine sur lequel le jeu tourne. Ainsi, les flashs et autres effets qui entourent ou suivent vos attaques sont magnifiques, donnant une réelle impression de puissance sans nuire à la lisibilité du jeu. Terry (ouais j' l'aime bien) se voit attribuer une attaque qui vient directement concurrencer son Power Geiser dans le style Wild Wolf, le Buster Wolf, très pratique et très précise, elle est dorénavant affublée à tous les Terry dispos dans les King of Fighters. Tu m'étonne comment elle en jette ! Les couleurs utilisées sont folles car on a du mal à discerner le pixel qui trahira la couleur de base utilisée. Des fois, on peut même pas ! La forme et l'inertie de ses effets est pour beaucoup dans l'allure guerrière du jeu, pas besoin de faire trop gros, il faut faire un truc net et qui fait mal. Ben ici c'est le cas. Mais les effets n'accompagnent plus seulement vos attaques mais aussi vos persos, on verra des flammes mauves s'agiter autour de Kain quand il vous a fumé ou encore Grant faire de la lumière orochi avec ses poings quand il est vénère. De toute manière j'pense que vous aviez compris, visuellement parlant (et l'reste d'ailleurs) y'a pas mieux !

Encore mieux, c'est au niveau des coups et des possibilités de jeu que l'on sent la perfection et l'étude approfondie. En effet, en plus des super coups habituels ou des master grosses dans ta tête, le jeu propose en plus et pour chaque perso des techniques supplémentaires bien pratiques. Ainsi dès le début vous choisirez comment placer une barre orange (???) hein ? Ouais début, moitié ou fin de vie... En fait cette dernière vous sert à vous énerver, à montrer le moment de colère et vous choisissez alors le bon moment pour faire éclater la rage du perso. Représenté dans le jeu, le perso se met à clignoter et donc devient un peu plus bourrin (quand ça clignote ça fait toujours plus mal !!!) ainsi vous pourrez réaliser des petits sauts très pratiques, taper un peu plus fort, ce qui est très très très pratique, reprendre de l'énergie en Just Blocking ou même encore réaliser une attaque spéciale entourée d'ombres bleues, p'tite combo sympa ki fé mal en appuyant simultanément sur C et D (sur Neo.). Excellent ça rapporte toujours un peu plus et c'est bien pensé dans le jeu, à ne pas gaspiller ! Mais en plus, et ça c'est le must  ! Chaque perso possède une ou deux attaque dites "Breakable" c'est à dire que l'on peut stopper aux premiers coups et ainsi en enchaîner une autre direct dans ta tête voir de coincer le gazier jusqu'à la fin, mais bon les stages ont des bords, tant mieux on va s'en servir, nul part où s'enfuir ! Mais même c'est énorme, on déclenche une attaque, on dégage le perso, on l'arrête et on enchaîne sur une grosse, excellent !!! Toutes les attaques ne sont pas breakable (avec A et B) seulement une ou deux, mais toujours celles qui vous rendent le plus vulnérable quand elles sont foirées... Et v'la l'effet de surprise, ajoutant encore plus de possibilités pour chaque perso, des combos monstres, infinies, éternelles ! Garou EST LE jeu éternel !!!!

 

Toujours dans les possibilités de coups, à part les enchaînements divers à base de quatre touches et des attaques breakables, vous aurez aussi le droit le breaker des coups normaux ! Hein ???! Vous me direz, je m'explique. Dans 99% des jeux de baston, vous avez les petits coups et les gros. Les petits vifs, rapides mais ne faisant pas mal. Et les gros bourrins mais vous laissant vulnérables si ces derniers ne passent pas ou s'ils sont exécutés de loin ou à moitié. Dans Garou ke dalle !! Ainsi avec une bonne utilisation des touches A et C, vous aurez la joie et le plaisir de pouvoir stopper un de vos simples coups avec une autre sorte de break, empêchant l'adversaire de se remettre dans les temps de l'impact. Deux sortes de Break sont ici disponibles, un premier vous faisant avancer vers l'adversaire en plein état de choc (pratique pour acculer ce dernier dans les coins sans qu'il ne puisse ni se remettre ni se protéger) et un deuxième qui vous permettra de rester sur place et vous empêcher de reculer. Très très très pratique pour garder l'adversaire dans les coins et l'empêcher de fuir la portée de vos coups. Ainsi comme dans Real Bout 2, l'utilisation de ces break vous fera gagner un avantage certain sur un "noob" qui fera que cogner, le laissant en spectateur de sa propre déchéance ! Avec un peu de pratique, vous pourrez breaker vos simple coups et breaker ensuite vos attaques plus bourrines, pour finir en enchaînant sur deux Buster Wolf comme avec Terry par exemple. La barre baissera d'un coup sec sans que l'adversaire ne puisse toucher terre. Car comme dans King of Fighters, on trouve plusieurs combos qui tuent d'un coup. Un pur moment de bonheur et des possibilités (quasi) infinies pour les combos dans le jeu. Jamais on aura vu ça dans Street Fighter, jamais. Dans Garou, on ne fera jamais le même combat et c'est avec ces break que l'on découvre les vraies possibilités des persos. Chacun d'entre eux trouvant ici leur vraie puissance, mes préférés, ou même pires cauchemars en break resteront Gato, Jae Hoon, Hotaru ou Grant... Brrr, Grant en break c'est un dangereux personnage, vous ne retomberez jamais, si si après un KO... Le vôtre !!! Une merveille ce jeu, la tape ultime !!!

 

Mais s'il y a bien un truc ki pète, ce sont les effets lumineux déclenchés par les grosses attaques comme pour insister sur le fait que vous allez vous en prendre plein la tête, si ça passe bien sûr. Vous avez deux niveaux de puissance pour les attaques. Deux petites ou une grosse, P ou S les effets étant changeant selon le niveau. Ainsi lors du déclenchement des lourdes, vous verrez l'écran éclater de lumière comme sur les screens ci-dessus. Beaucoup d'effets sont tirés (ou l'inverse ?!!) de jeux comme King of Fighters '99, mais on ne s'en plaint pas. C'est magnifique ! Regardez l'aura de puissance autour de Kain quand il fait tout péter ! Nan mé sérieux vous avez déjà vu ça ! Reflets, effets miroirs ou encore effets crucifies genre croix du sud de Thouther dans Hokuto no Ken !!! Ca tue ! Même les impacts en jettent comme pour montrer l'explosion des sens qui vous arrive en pleine tête, votre perso faisant office de bouclier humain, c'est génial ! La Neo Geo ne peut pas faire de transparence donc les programmeurs ont alloué des effets bien spécifiques aux couleurs comme notamment lors des Just defend qui feront bavez d'un effet bleu votre perso. FANTASTIQUE !!!

 

Mais comment ont-ils fait ? Impressionnant, le jeu en jette quand même pas mal, des flashs de partout, des éclats à l'écran c'est fantastique mais comme pour nous rendre encore plus fous, en plus des superbes musiques qui accompagnent le jeu, les programmeurs ont rajoutés des sons aux bigs attaques, bien forts, bien creux comme pour montrer que ça pète vraiment. Un exemple, quand Grant vous fait péter son super coup de pied retourné à la face, le son du coup retentira pendant 5 secondes comme pour simuler la force du coup et l'écho de la caverne. Merveilleux. Le son des droites claque vraiment et on sait quand le coup a porté ! Les digits sont d'excellente facture et on sent moins l'effet de saturation qu'entraîne habituellement les digits sur Neo Geo. Les voix sont parfaites et rajoutent beaucoup à l'envergure du perso, surtout quand il nargue !!! Et n'oublions pas les nargues secrètes réalisables à la toute fin du combat, chaque perso en possède 2, celle de Terry est géniale, il se baisse et dit : SOOOOORRY !!! Désol' mec !!! Hé Hé ! Ou encore Gato toujours très stylé, c'est pas grand-chose mais ça fait trop tripper !!! Le pire restant les effets à la fin des combats, au lieu d'un simple effet de blanchiment d'écran comme dans King of Fighters '99, ici vous verrez le signe KO arriver en zoom à l'écran, en rotation sans pixel aucun, ou encore exploser lors de la fin de votre attaque finale - comme sur les deux exemples ci-dessus. Vous pouvez ainsi être fier d'avoir gagné, surtout avec une grosse attaque, nan franchement ça en jette de trop ! Ce jeu fait trop tripper !!!!

 

Certaines attaques c'est vraiment du délire, comme l'on de choc de Rock (c'est bien le fils à son père !!!), qui vous vaudra bien des ennuis si vous retombez dedans. L'effet de souffle est fantastique et quand on sait que les attaques sont encore plus faciles à réaliser que dans Street Fighter, ben on s'gène pas !!! Mais Fatal Fury, c'est encore plus que tout ça, c'est une histoire qui évolue à la sortie de chaque nouvel épisode. Ici il est vrai que les fans (comme moi) ne trouveront pas Andy ou Joe, c'est clair. Mais en échange de nombreux persos viennent se rajouter avec des styles qu'on a déjà vu ailleurs : Hokutomaru fait le double coup de pied sauté d'Andy Bogart qui nous manque beaucoup... et Rock, ben Rock c'est particulier... Oui car, j'vais tripper : Un peu d'histoire ! Ici dans le dernier épisode de Fatal Fury, Geese Howard, le célèbre Boss est mort. Terry qui l'a tué (Accidentellement !??) décide de recueillir à la mort de Geese son fils Rock encore gamin. Après l'avoir fait grandir et l'avoir entraîné, les deux peuvent donc se taper en tout honneur comme des frères (des frères qui s'tapent dessus ?!!). C'est beau ! Z'allez m'dire ouais, mais c'est pour expliquer que dans le jeu, Rock est un perso qui possède des attaques venant de Geese (son père) mais aussi de Terry (qui l'a entraîné) comme le Rising Tackle par exemple ! Le résultat est assez phénoménal et le p'tit devient assez dangereux dans le jeu. V'la la famille de dingues ! Pour ce dernier épisode, l'histoire devient la branche importante et clôture la série d'une manière fantastique !

 

Mais comme dans tout bon jeu de baston qui se respecte, il y a du boss... Dans Real Bout 2, on retrouvait Krauser (Resident ??!!!) et Geese (Aaah Raising Storm forever !!!)...Un bon duo de choc ! Ici, vous en aurez aussi deux selon vos capacités au combat. La série des Fatal Fury nous a toujours proposé comme dans King of Fighters, de vrais Boss bien méchants qui vous demanderont toute votre attention et une connaissance parfaite de vos combos. Ca change du facteur rouge de Street Fighter !!! Nan je déconne on l'aime bien notre Bison ! Ici, le jeu ne dément pas à la règle et vous devrez affronter Grant et Kain pour pouvoir finir le jeu et vous repaître des endings de vos persos favoris. Le premier méchant est ainsi Grant, un master du Dark Karate, ouh la !!! Ca fait peur ! Excellent perso bien massif, ce dernier est parfaitement animé malgré sa taille et s'encastre parfaitement dans son stage style caverne à la Gouki. Très vilain dans le jeu en difficulté élevée, il ne donne cependant pas assez en mode normal... Boah c pas grave, ses coups sont un modèle du genre avec de l'anti-air style Dragon Punch, de la fireball courte mais efficace, des coups genre charge de tout son poids et surtout une sacré allonge au niveau de ses coups même basiques. En plus d'un style graphique ravageur, les sons et la musiques alloués à son stage sont stupéfiants. Gros métal pour la bande son et effets caverneux pour ses coups spéciaux... Immersion totale assurée. Une fois torché, le jeu sera impartial, en effet vos combats sont notés au travers du jeu. Pour chaque match vous obtiendrez une note, du miracle (torcher l'adversaire en moins de dix secondes) à C (nan mé là fo vraiment être une quiche !) en passant par SSS, AA, B, etc... Selon votre fougue au combat. On se croirait au Bac de philo ! Mais ces notes ne sont pas juste là pour décorer ! En plus du fait de vous dire si vous êtes réellement un tueur, ces notes vous serviront pour avoir le droit ou non d'affronter Kain... Ainsi si vous n'obtenez pas au moins AA à chaque match contre Grant, le vrai dernier boss ne se pointera même pas, vous n'êtes pas digne de lui, et vous n'obtiendrez pas de fin du jeu, juste un défilant des programmeurs, allez Try again !!! Sans ça, si vous êtes assez vénère, gardez un peu de votre hargne, le vrai gros Boss arrive et croyez-moi, c'est une saloperie !

 

En conclusion... C'est dur de conclure sur ce jeu, j'ai l'impression que j'oublie plein de trucs mais bon l'essentiel est dit. De toute manière, c'est à vous de tomber amoureux de ce jeu, moi c'est fait, car il en vaut vraiment le détour. Beaucoup de "fantastique", "merveilleux" et d'autres compliments dans ce test mais je vous assure, ce dernier épisode de la saga Fatal Fury remet tous les compteurs à jour et commence à empiéter niveau qualité sur les meilleurs réalisations de Capcom. Doté d'une réalisation à toute épreuve, de graphismes enchanteurs et incomparables, d'une animation à la limite de la perfection, Garou - Mark of the Wolves est LE meilleur jeu de baston en 2D, celui auquel on a envie de jouer tout le temps, sans en avoir marre, un des seuls qui fait passer Street Fighter III 3 rd Strike pour un bon jeu, sans plus. Si vous cherchez la tape ultime, Garou est là pour vous. Le meilleur, le dernier.

LE MEILLEUR
LE DERNIER

YA TOUT DANS CE JEU
TOUT, LE JEU ETERNEL

J'adore ce jeu !!!


Dj  T@Z from FUFB


La Série Fatal Fury :


Fatal Fury - Fatal Fury 2 - Fatal Fury Special - Fatal Fury 3 - Real Bout Fatal Fury - Real Bout Fatal Fury Special
Real Bout Fatal Fury 2 - Wild Ambitions - Garou - Mark of the Wolves - Capcom VS SNK
Capcom VS SNK 2 -
SVC Chaos - SNK VS Capcom - Neo Geo Battle Coliseum

 

 






Dernières mises à jour

TESTS
Hokuto No Ken

Altered Beast
Street Fighter EX 3
Garou - Mark of the Wolves

CONCOURS
Points MAJ sur

Cabal
Daioh
Garou
Giga Wing
Mushihime Sama

ROMS
Ajout de
roms CPC
Ajout de
roms Master System
Ajout de
zik de jeux



LE JEU DU MOIS :

GUILTY GEAR XX
ACCENT CORE


Sammy / Sega
Playstation 2




LA ZIK DU MOIS :
Et pour longtemps !!!
Dj Taz from FUFB
Mix Stuntfest '08

Cliquez pour écouter



UNE VIDEO ALORS :
FUFB JUKEBOX



UN P'TIT CLIC SUR NOS SPONSORS :
 

OTAKU ASYLUM - FUFB Productions
Site optimisé (royallement) pour un affichage en 1280X1024